Les FIP ( Les Fonds d’Investissement de Proximité ) | CD2i

LES FIP

réduction-impôt

Les avantages fiscaux

Créé en 2003, le Fonds d’investissement de proximité (ou FIP) a pour but de soutenir l’investissement dans les PME locales en achetant des parts. En contrepartie, l’investisseur bénéficie d’une réduction fiscale de l’impôt sur le revenu.

Les FIP font partie des Fonds Communs de Placement à Risques (FCPR).

  • Les avantages fiscaux

Le souscripteur bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu qui correspond à 18% du montant investi, plafonné à 12 000€ pour un célibataire (soit une réduction de 2 160€) et 24 000€ pour un couple (4 320€ de réduction).

Pour les investissements réalisés en FIP Corse et Outre-Mer, la réduction fiscale grimpe jusqu’à 38% du montant investi, pour les mêmes plafonds.

La réduction d’impôt octroyée par l’investissement en FIP est appliquée sur l’imposition de l’année en cours de la souscription. Par exemple, pour une une souscription réalisée en mars ou en novembre 2018, la déduction fiscale s’appliquera sur l’année 2018.

Au terme de la durée de souscription, les plus-values éventuelles sont exonérées d’impôt sur le revenu mais restent soumises aux prélèvements sociaux (CSG, RDS, …) soit 15,5%.

L’avantage fiscal du FIP entre dans le plafond des niches fiscales de 10 000€ par an et par foyer.

Les conditions de souscription

La défiscalisation en FIP est ouverte à tous les contribuables français, avec un investissement de départ assez faible, à partir de 500€. En raison des risques que comportent ce type de placement, il s’adresse en priorité à des investisseurs avertis.

Le souscripteur acquiert des parts du FIP et s’engage à les conserver pour une durée minimale de 5 ans pendant lesquels il lui sera impossible de récupérer son capital. Dans les faits, la durée de blocage des capitaux s’étend généralement de 6 et 10 ans. Il existe cependant des exceptions à cette obligation de conservation, dans le cas notamment du décès, de l’invalidité ou du licenciement du souscripteur ou de son conjoint.

Un investissement à risque

Les FIP sont des placements dits « à risque », il est impossible de prévoir à l’avance si l’investissement va générer des gains ainsi que leur montant car le rendement est aléatoire et la performance non garantie. Il faut garder à l’esprit que le taux de mortalité des PME est supérieur à celui des grandes entreprises. L’investisseur doit donc prendre ce risque en considération avant de souscrire et être capable de perdre son capital en cas de faillite, malgré le fort potentiel de rendement.

C’est un placement idéal pour diversifier les actifs, optimiser la fiscalité et soutenir le tissu économique local mais il convient d’y avoir recours avec précaution afin de limiter les risques de pertes en capital.

Il est fortement recommandé de faire appel à un conseiller spécialisé en gestion de patrimoine afin d’étudier au mieux les risques liés à l’investissement en FIP.

conditions-obtention-LMNP-2

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LES FIP
CONTACTEZ-NOUS


* Champs obligatoires

Fermer le menu