Impôts 2020 : comment alléger la note ? - CD2i

NOS ACTUALITÉS

Impôts 2020 : comment alléger la note ?

Les contribuables qui souhaitent réduire le montant de leur impôt sur le revenu ont a leur disposition une multitude de dispositifs permettant de bénéficier de réductions, déductions et crédits d’impôts. Certains sont connus, d’autres moins alors qu’ils peuvent mener à de substantielles économies. Voici quelques-unes de ces astuces parfaitement légales pour faire baisser la note en 2020 …

Les dons

Les dons aux associations : donner à une association est l’un des moyens les plus efficaces de baisser son imposition tout en soutenant une cause qui tient à coeur. Chaque don à une association ouvre droit à une réduction d’impôt correspondant à 66% de son montant, à condition que ce don ne représente pas plus de 20% du revenu imposable du foyer. 

Cette réduction peut grimper à 75% du montant du don si c’est à une association d’aide aux personnes en difficultés (qui assure la fourniture gratuite de repas ou de soins médicaux ou qui favorise le logement de personnes en difficulté), dans la limite d’un don de 537€ soit une réduction d’impôt maximale de 403€.

Le soutien a une association qui oeuvre pour le pluralisme de la presse ouvre aussi droit à une réduction d’impôt sur le revenu dont le montant est égal à 66 % du montant des sommes versées, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Ce soutien est plafonné à 5 000€ par an pour une personne seule et 10 000€ par an pour un couple. La réduction  peut s’élever à 50% du montant du don si c’est une association de presse solidaire.

Pour ceux qui souhaitent faire un don pour aider à la reconstruction de Notre-Dame de Paris, la réduction d’impôt est exceptionnellement portée à 75% du montant du don.

Les dons aux partis politiques permettent également de bénéficier d’une réduction d’impôt. A l’approche des municipales de 2020, il peut être intéressant d’apporter un soutien financier à un parti politique car le don est déductible des impôts à 66% tant que le don ne représente pas plus de 20% du revenu imposable. Le don maximal autorisé est de 7 500€ pour une personne seule et  de 15 000€ pour un couple partageant le même foyer fiscal.

Si le don s’adresse à un candidat en particulier, il est déductible à 66% dans la limite de 4 600€.

Il est également possible de faire des dons en nature (comme des oeuvres d’art par exemple) et d’obtenir une réduction d’impôt. La valeur du don sera déterminée lors de sa remise au bénéficiaire et donnera lieu à une déduction d’impôt sur le revenu de 66% du montant.

Les enfants 

Faire garder son(ses) enfants(s) de moins de 6 ans ouvre droit à une réduction d’impôt. Si le mode de garde choisi est la crèche ou l’assistante maternelle, il est possible de déduire 50% des dépenses engagées, dans la limite de 2 300€ par enfant et par an. Pour une garde au domicile des parents, c’est également 50% des dépenses qui sont déductibles dans la limite de 12 000€ maximum par an.

Si les enfants à charge sont scolarisés en collège, en lycée ou à la fac, le contribuable peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu.  Celle-ci s’élève à 61€ pour un enfant au collège, 153€ pour un lycéen et 183€ pour un enfant qui fait des études supérieures, et ce, par enfant et par an.

Si l’un des enfants a besoin de soutien scolaire, là encore les dépenses sont déductibles à hauteur de 50%, dans la limite de 12 000€ par an.

Verser une pension alimentaire à ses enfants est également un moyen de réduire son imposition sur le revenu. Si l’enfant est mineur et n’est plus à la charge des parents, la totalité de la pension versée est déductible. Pour un enfant majeur et à charge des parents, 5 888€ sont déductibles du revenu global, par enfant et par an. Enfin, pour un enfant majeur qui n’est plus à charge des parents, le montant déductible est de 5 888€ par an et par enfant, et peut s’élever à 11 776€ par an et par enfant s’il est marié ou pacsé et que les parents subviennent aux besoins du couple.

euros-cd2i

Les personnes âgées ou handicapées

Héberger ou aider une personne âgée permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 3 500€ par an.

S’il est nécessaire de faire des travaux pour adapter son logement pour héberger la personne âgée ou handicapée, une partie des dépenses engagées est déductibles des impôts. Si la personne souffre d’une invalidité d’au moins 40% ou est titulaire d’une carte d’invalidité, c’est 25% des dépenses d’aménagement qui seront déductibles, dans la limite de 5 000€ pour une personne seule, 10 000€ pour un couple et 400€ supplémentaires par personne à charge.

Si une personne dépendante a recours a un service de soin et promenade d’animaux de compagnie, hors vétérinaires et toilettage, les dépenses engagées sont également déductibles à hauteur de 50% dans la limite de 12 000€ par an, pouvant aller jusqu’à 20 000€ par an pour une personne invalide. 

L’emploi à domicile

L’emploi d’un salarié à domicile au titre des services à la personne permet de baisser la facture fiscale à hauteur de 50% des dépenses engendrées et dans la limite de 12 000€ par an, pouvant aller jusqu’à 20 000€ par an pour une personne invalide. 

Les activités concernées par ce crédit d’impôts sont par exemple l’emploi d’une aide-ménagère ou d’une aide à domicile, les petits travaux de jardinage (y compris le débroussaillage), les petits travaux de bricolage, une assistance en informatique, internet ou administrative, …

La liste complète des activités éligibles est définie par l’article D7231-1 du Code du Travail, pour la consulter, cliquez ici .

Attention, il est important de conserver les attestations délivrées par l’Urssaf ou par l’organisme prestataire de service pour justifier le montant des dépenses auprès de l’administration fiscale.

Les travaux

Les travaux d’agrandissement, de reconstruction ou d’ajout d’une nouvelle construction à une construction existante d’un logement amènent à une exonération totale de taxe foncière pendant 2 ans à partir du 1er janvier suivant l’année de fin des travaux.

Les travaux de rénovation énergétique ouvre également droit à des réductions : grâce au CITE, il était possible de déduire jusqu’à 30% des dépenses engagées dans la limite de 8 000€ pour une personne seule, 16 000€ pour un couple et 400€ supplémentaires par personne à charge. En 2020, ce crédit d’impôt sera versé sous forme de prime dès la fin des travaux. Pour bénéficier du CITE, les travaux doivent être réalisés par des professionnels reconnus RGE et améliorer la performance énergétique du logement de manière significative, DPE à l’appui.

Les investissements

Investir dans les bois et forêts permet de diversifier son patrimoine tout en réduisant son imposition. En effet, il est possible de déduire jusqu’à 18% du montant investi, dans la limite de 5 700€. Pour des travaux forestiers, il est de même possible de déduire 18% des dépenses engagées, dans la limite de 6 250€ pour une personne seule et 12 500€ pour un couple.

L’investissement en PME permet d’alléger la facture fiscale, à condition que la PME emploie moins de 50 salariés, qu’elle ait moins de 5 ans et qu’elle soit soumise à l’impôt sur les sociétés. Si ces conditions sont réunies, la réduction d’impôt accordée s’élève à 18%, dans la limite d’un versement de 50 000€ pour une personne seule et 100 000€ pour un couple.

Soutenir l’industrie cinématographique au travers des Sofica (Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel) est un autre bon moyen de réduire son imposition. En effet, il est possible de déduire jusqu’à 36% des sommes investies, à la double condition que celles-ci ne représentant pas plus de 25% du revenu imposable et 18 000€ par an. Si la Sofica consacre au moins 10% de ses investissements à la réalisation de séries ou à l’exportation des œuvres françaises à l’étranger, la réduction peut grimper à 48%.

Toutes les niches fiscales en 

2019 

230 pages de conseils

Combien allez-vous payer d’impôts en 2020 ? 

Faites le test en moins de 3 minutes 

Réalisez votre bilan fiscal 

et patrimonial 

Gratuit et sans engagement 

APC_1745-Modifier-3
Fermer le menu