A chaque âge, son investissement immobilier ! - CD2i

NOS ACTUALITÉS

A chaque âge, son investissement immobilier !

Chaque âge, chaque période de la vie apporte son lot de projets et avoir un logement est un des plus importants, qu’il s’agisse d’être propriétaire ou locataire. Lorsqu’on parle d’immobilier, le conseil à retenir est de commencer à investir le plus tôt possible. Pourquoi ? Pour devenir propriétaire de son logement et rapidement amortir son placement. Retrouvez nos conseils pour vous lancer, optimiser ou transmettre votre patrimoine.

Pour les jeunes actifs.

Pour se constituer un patrimoine diversifié progressivement, il est vivement conseillé de commencer à investir le plus tôt possible, dès les premiers salaires, même si ceux-ci ne sont pas réguliers. En effet, en commençant à épargner dès les premiers revenus, on évite ainsi les crédits à la consommation tout en se créant un peu d’apport pour un emprunt futur. C’est également une sécurité en cas de coup dur. 

Dès le CDI, l’idéal est de devenir propriétaire de sa résidence principale. En ce moment, les taux de crédit historiquement bas doivent pousser à investir, en gardant à l’esprit qu’il est plus facile de négocier un taux intéressant sur un long terme. 

 

Généralement, l’objectif d’acheter la résidence principale doit pouvoir se réaliser avant 40 ans.

Pour les actifs.

  • Entre 40 et 50 ans, l’ambition est différente : il peut devenir nécessaire d’acheter un logement plus grand, notamment quand on a des enfants ou désirer réduire la pression fiscale. L’investissement dans l’immobilier locatif (Pinel, LMNP, …) diversifie le patrimoine tout en bénéficiant de réduction d’impôts. Il peut également permettre de loger des enfants lors de leurs études tout en allégeant la fiscalité.
  • À partir de 50 ans, la résidence principale est généralement finie d'être payer et on commence à préparer sa retraite. Une fois de plus, l’investissement dans l'immobilier locatif s’avère un choix judicieux pour pallier à la baisse de revenus une fois inactif. C’est aussi le moment idéal pour emprunter afin de profiter de l’effet levier du crédit, même si vous possédez la somme en apport. En effet, en procédant au nantissement de la somme ou d’une partie sur une assurance-vie, vous pourrez défiscaliser les intérêts d’emprunt.

Pour retraités.

A partir de 60 ans, l’objectif principal est double : sécuriser le patrimoine et prévoir sa transmission. Il est possible d’investir même en étant sénior, le seul inconvénient réside dans le tarif de l’assurance du prêt, qui peut vite alourdir la facture. L’investissement immobilier en SCPI permet de se constituer un complément de revenus tout en simplifiant la succession, en couplant la SCPI avec le démembrement : en donnant la nue-propriété des parts aux enfants, on facilite la transmission et on ne doit pas choisir quel bien donner à quel enfant, vu que le patrimoine est représenté sous forme de parts de la SCPI.

  • Chaque âge correspond à un type d'investissement dans l'immobilier mais il ne répondra pas aux mêmes attentes selon les objectifs. À vous de déterminer quelle est vote ambition et quelles sont les possibilités qui s'offrent à vous, en fonction de votre âge ainsi que de votre étape de vie.

NOTRE SÉLECTION D'OPPORTUNITÉS D'INVESTISSEMENTS

Complétez ce formulaire pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleures opportunités d’investissements.

Fermer le menu