6 idées pour diversifier ses placements - CD2i

NOS ACTUALITÉS

6 idées pour diversifier ses placements

« Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ». Tous les investisseurs connaissent ce vieil adage qui s’appliquent particulièrement lorsqu’on parle de placements. Parce qu’il n’y a pas que l’immobilier dans la vie, voici 6 idées pour varier ses investissements.

oeufs-panier-cd2i

1 – Les oeuvres d’art

L’investissement dans les oeuvres d’art n’est pas réservé qu’aux millionnaires ! Ce marché porteur, surtout dans l’art contemporain, est eu sensible à la crise. Idéal en placement à long terme (les professionnels recommandent de conserver les oeuvres au moins 12 ans), l’achat d’oeuvre d’art est accessible à tous et à tous les budgets. Pour booster le rendement, il vaut mieux préférer un artiste déjà coté : on constate une rentabilité comprise entre 5 et 8%, voire même plus suivant les artistes. Côté fiscalité, les plus-values sur la vente d’oeuvres d’art est exonérée d’impôts au bout de 22 ans de détention.

2 – Les parkings 

Les automobilistes rencontrent de plus en plus de difficultés pour se garer dans les villes car les places sont rares. Investir dans un parking peut se révéler particulièrement intéressant ! Une place de parking nécessite peu d’entretien, les charges de copropriété sont faibles et les loyers fixés librement. On ajoute à cela une fiscalité attrayante avec le régime micro-foncier et on obtient un placement idéal pour un complément de revenu régulier. Le box (garage fermé) est également une bonne idée car il est plus sécurisé et se loue donc plus cher. Attention cependant à bien choisir l’emplacement de la place de parking ou du box pour éviter la vacance locative !

3 – Les forêts

L’investissement dans les bois et forêts est un placement à long terme (entre 10 et 15 ans) qui n’est pas seulement réservé qu’aux amateurs de nature. Non dépendant des marchés financiers et immobiliers, il offre un rendement régulier et stable. Au travers de groupements forestiers, il permet à des particuliers d’acquérir des parts d’exploitations forestières et d’en confier la gestion à des professionnels. En contrepartie, l’investisseur perçoit une quote-part des revenus issus de l’exploitation. L’achat de parts de groupements forestiers ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 18% du montant investi, ainsi qu’à un abattement sur les droits de mutation (donation ou succession). C’est un investissement particulièrement intéressant pour les contribuables soumis à l’IFI, Impôt sur la Fortune Immobilière, car il n’est imposé que sur 25% de sa valeur (abattement de 75%).

cochons-cd2i

4 – Le cinéma

Au travers des Sofica, soutenir le cinéma français peut s’avérer avantageux pour les cinéphiles et ceux qui souhaitent diversifier leur investissements. Les Sofica sont des Sociétés pour le Financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelles créées pour collecter des fonds destinés à soutenir les films en France. Agréées par le Centre National du Cinéma (CNC) et régulées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les Sofica sont au nombre de 12. L’achat de parts d’une Sofica permet à l’investisseur de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu s’il conserve ses parts pour une durée minimale de 5 ans. Le rendement peut être intéressant, jusqu’à 6% dans certains cas mais attention, il n’existe aucune garantie ! C’est un placement risqué qu’il faut donc réserver aux investisseurs aguerris, dont la perte des sommes investies n’affecterait pas la situation financière.

5 – L’or

Investir dans le métal jaune est, contrairement aux idées reçues, accessible à tous. Le cours est relativement stable, avec une tendance à la hausse depuis 2005. C’est une valeur refuge car son cours ne dépend pas des crises économiques ou géopolitiques. C’est un investissement sur du long terme, totalement liquide et qui n’offre aucun rendement. L’intérêt principal de l’or réside  dans le fait qu’il n’y a pas de TVA à payer lors de l’achat et sa détention permet de bénéficier d’un important abattement  sur les droits de donation ou de succession. Autre point crucial pour les contribuables soumis à l’IFI : l’or ne fait plus partie du patrimoine taxable car ce n’est pas une valeur immobilière.

6 – Les vignes

Tout comme les bois et les forêts, l’investissement dans les vignes peut se révéler particulièrement intéressant. En passant par des groupements fonciers viticoles (GFV), l’investisseur achète des parcelles de vignes et perçoit des revenus en fonction des résultats de l’exploitation viticole. Il peut également bénéficier de tarifs préférentiels sur les bouteilles de vin issu de ces vignes. Enfin, la fiscalité des GFV est attrayante : les revenus sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers et, lors de la cession des parts, les plus-values éventuelles sont assujetties à l’imposition des plus-values immobilières. Attention cependant, les GFV ne garantissent pas le capital investi et le risque de perte est présent : par exemple, les conditions climatiques peuvent affecter la production de vin et mettre en péril la rentabilité de l’investissement.

Toutes les niches fiscales en 

2019 

230 pages de conseils

Combien allez-vous payer d’impôts en 2020 ? 

Faites le test en moins de 3 minutes 

Réalisez votre bilan fiscal 

et patrimonial 

Gratuit et sans engagement 

APC_1745-Modifier-3
Fermer le menu